Archive pour la catégorie ‘La Vie Centralienne’

I’m a poor lonesome plumber

Dimanche 14 juin 2009

Comment tu le sais peut-etre, lecteur de ce blog, je pars au japon ce soir. Peut-etre que j’aurais le temps et la motivation (et l’indispensable accès internet) pour bloguer et raconter ma vie.

Qui sait…

Stay tuned !

Larguez les pavés dans l’amarre !

Samedi 25 octobre 2008

Tiré de la bande originale de « Prince of Persia – The two Thrones» - composé par Inon Zur, Israélien. – Interprété par J’ai-Pas-Trouvé-Qui. Seul exemple connu de métal perse.

Tout d’abord, le Killer. Le rapport avec la musique? Le thème, bien évidemment. Les milles et unes nuits, donc Prince of Persia. Avec les gros cimeterres, les dagues et toutes sortes de chakrams. Notre clan, les Tigres du Désert, est motivé, bien rempli, hétérogène, et très lourdement armé. Au premier jour, nous étions 15 (+1 traitre caché dans une autre équipe). Au premier soir, nous étions 8. Au deuxième soir, nous étions 5(+1) Hier soir nous (ils) étions (aient) 2(+0), le traitre a trahi et est venu chez nous). A l’heure où j’écris ces lignes, ils ne sont plus qu’un. La guerre prend fin ce soir à 20h. Notre équipe a brillé par la stupidité qui a permis à ses membres de se faire décimer. Citons par exemple « Je vais participer à la permanence VIA pour aider les gens a résoudre leurs problèmes d’ordi et je sors sans escorte» , « je téléphone a dix mètres d’une zone neutre»  et, pire, « je sors de la zone neutre pour téléphoner» , « je passe ma main dans la porte entrouverte en sachant qu’il y a un ennemi de l’autre coté» , « je discute 10 minutes avec quelqu’un qui a un contrat sur moi à dix mètres d’une zone neutre» . Pour le reste, on a bien géré. Par contre, j’ai rarement été aussi longtemps et intensément stressé. Au point que j’ai gagné une magnifique crise d’herpès (non, pas le Dieu grec des messagers). Évidemment, je logeais à l’étage le plus dangereux, totalement isolé etc. Je pouvais pas aller aux toilettes tranquille. D’ailleurs, j’étais très peu dans ma chambre. Et j’ai très peu dormi. Pas assez en tout cas. Tout ça pour dire que je me suis fait tuer hier lors d’une bataille rangée et que depuis je me sens zen et tout. Comme quoi, la mort, ça a du bon. Au final, on s’est bien éclaté avec nos petites stratégies à la con ^^. À l’heure où j’écris ces lignes (bis), et vu que je tape ce post en plusieurs fois, le killer est terminé. Le un a survécu (enfin si on peut considérer qu’il a participé), notre clan a fini 2e ex-æquo, et le traitre à notre solde a remporté la médaille de fourberie.

Japonais. Hiraganas finis, plus qu’à les apprendre. Avec toutes les formes « alternatives» . Ben c’est pas gagné. Parallèlement, on commence les Kanjis avec Jean-Claude Martin Sensei et sa méthode mnémotechnique liant le sens du kanji au sens des clés qu’il contient. Que du fun en perspective. Ah, et les devoirs ont commencé aussi. Ça va super vite, quand même. Mais bon, je m’y ferai. Oupah.

Troll2jeux. Petite boutique sympathique du XIIe arrondissement de Paris, Troll2jeux a eu la bonne idée de venir faire un tour l’an dernier aux Elfic. Donc hier, on leur à rendu la pareille en allant, forts de 4 membres, futurs membres et presque membres de La Guilde (3 GPAs, 4 GDAs) pour se renseigner sur l’organisation d’un tournoi de Magic aux prochains Elfic, acheter des decks d’initiation pour promouvoir le jeu cette année, acheter les manuels du tout nouveau D&D, acheter des jeux pour les soirées, préparer une future soirée de découverte de nouveaux jeux gracieusement prêtés et présentés par le gentil monsieur de la boutique, baver abondamment, se faire offrir une réduc de 10% pour tout centralien qui achète dans le magasin sur présentation de sa carte de Centrale, pleurer à chaudes larmes, découvrir plein de jeux marrants, passer à Montgallet qui est a 10 minutes et se faire aborder très poliment dans la rue par une fillette de 12 ans en trottinette avec son cartable rose qui te demande si tu as du feu pour allumer sa clope. (» Bonjour, vous auriez pas du feu, s’il vous plaît»  -» Bonjour, vous auriez pas un cancer du poumon, s’il vous plaît?» ).

In Nomine Satanis. À peine rentrés de notre escapade parisienne d’hier, nous voila lancés dans la proj d’un scénar INS. Perso prétirés mais sympathiques (un Crocell, un Morax, un Caym, un Scox et un Uphir) Manque de bol, au tirage des incarnations, la moyenne d’âge de l’équipée frôlait les 80 ans. Une mission a 2 objectifs, scénar classique, un mec à convaincre, un ange (pardon, un évêque) à ploper. Le tout dans la plus grande discrétion… Ok, une cathédrale dont les cloches sonnent à tout rompre, les vitraux se la jouent boules à facettes, les vierges pleurent du sang car elles sont fort marries, l’eau bénite à l’air prête a recevoir les pâtes tant elle bout, les chanoines tirent à l’automatique l’évêque se balade avec une hache, et une équipée tout droit sortie de la maison de retraite les agresse à coup de parcmètres, de griffes acides et de fusil d’assaut, c’est pas exactement discret. Surtout quand ça passe à la télé. Bon, ok, on nous a pas « vus»  au sens propre. Ça ne nous a pas empêche de nous prendre une limitation. Pour le reste, le Scox a passé le scénar à rallier des gens à l’» universalité du Grand Disque»  entraînant une foule d’un bon millier de personnes à aller, je cite, « attaquer la Défense»  (la ville).

Zombies. Jeu de plateau récemment paru chez Asmodée et acheté lors de l’excursion sus-citée. Testé hier soir après l’INS. Très bon jeu où on se pourrit les uns les autres à coup d’alliances qui ne tiennent pas, de stratégies foireuses et de sprints mesquins. Une ambiance très bonne, on se croirait réélement dans un film à devoir choisir qui lèguera ses neurones aux créatures désarticulées qui se massent devant la porte.

Transferts thermiques. BE hier. Pas grand chose à dire. « On verra à la correction» . Globalement, je fonde pas de grands espoirs sur cette matière. J’espère que j’arriverai à ne pas aller passer la proj.

Bigamie. C’est comme l’origami mais en différent. Concrètement, derrière ce terme se cache simplement le fait que mon ordi tourne à présent sous Windows (Vista, j’ai pas choisi) et sous Debian. Encore plus concrètement, qu’est-ce que ça change? Pas grand chose. Tant que j’aurais pas trouvé des bons drivers pour ma carte graphique qui me permettront d’afficher du plus que 800* 600 et pour ma carte Wifi qui n’est pas prise en charge, je continuerai probablement d’utiliser Vista. Mais je suis sur la bonne voie. Au passage, le « man Google»  n’ayant rien donné, le RTFM non plus, si quelqu’un a une idée, je suis preneur. De même que pour désinstaller Wubi qui est inutile à présent.

Ma chambre. Et mon -appareil pho- téléphone portable. Qui a un mode très marrant nommé panorama. Qui me permet de vous présenter diverses (» verses» ) vues de ma chambre sous un angle intéressant. Je vais essayer de mettre une nouvelle photo dans chaque post. On verra bien combien de temps je tiens^^.
Let’s go !

Mon lit pas fait

Fantômes et farfafouilles. Je suis en train de me refaire le chef-d’oeuvre de Fredric Brown, les 42 (peu ou prou) nouvelles incluant pour bonne partie mes nouvelles préférées. Et je redécouvre les autres. Me montrant ainsi une des pires tortures de l’être Humain : le minuteur des chiottes. Et sa capacité assez exceptionelle à couper la lumière des chiottes quand l’en suis aux 10 dernières lignes d’une nouvelle.

See you next time!

Définitions :

Proj
Rattrapage de ce qui a été raté. Typiquement un CF, mais s’applique à d’autres choses

CF

Contrôle Final. Obligatoire.

BE

Épreuve facultative avant le CF. Son nom vient du fait que, justement, le BE vient avant le CF

Scox, Morax, Caym, …

Voir INS

INS

man google

man google

Blague : pour avoir une page du manuel correspondant à une commande donnée, on tape « man nom_de_la_commande» . Donc man google c’est un peu comme GETA

RTFM

Read The Fucking Manual

Révisions d’Hiraganas

Mercredi 15 octobre 2008

En fait, Ta, c’est comme Na avec le Ko du Ni au lieu du j, Te ressemble à un Tau (attention a pas le faire trop horizontal pour pas confondre avec le Ko) , et To a un y. E, c’est Z avec un accent, et Ku, c’est K sans la barre. Ni c’est I=, Ta, donc, c’est tj, et Ke c’est It. Se, c’est comme un t avec une barre, Tsu est un C qui s’est trompé de sens. Ne ressemble au E de loin, So ressemble à Ro à l’envers, c’est à dire à 3.

C’est clair, non !^^

(Eve, obligation de commenter ce micro-post)

A qui est l’inné?

Samedi 11 octobre 2008


« Diamonds are forever»   – composé par John Barry – Interprété par Shirley Bassey. Merci Wikipedia. Pas mon générique de James Bond préféré.

Tout d’abord le titre. La pratique du ronflement (de la « respiration forte» ) qu’il paraît que j’ai acquis récemment, à en croire mon copiaule, est-elle une caractéristique innée marquée au plus profond des 50% de gènes me venant de pôpa (préféré) qui produit ses décibels nocturnes avec une régularité exemplaire, ou est-ce une réaction post-traumatique acquise de mon inconscient à l’idée de me retrouver six mois en chambre double (et des toilettes sur le pallier) ? Quoi qu’il en soit, le dit copiaule a fait des pieds et mains pour tenter de passer en chambre simple, et a réussi, m’accordant à moi aussi le bénéfice rare de profiter du luxe, calme et volupté de ma nouvelle chambre simple (avec toilettes sur le pallier). Et a mes gentils parents l’intense satisfaction de payer plus pour ça. Rajoutons à cela que ma nouvelle et coquette chambre est au 2ème étage, chose rare puisque les GPA se voient usuellement attribuer, quand ce n’est pas une chambre double, un rez-de-chaussée. Pour le plaisir notons que mon ex-copiaule loge à présent 2 chambres à coté de la mienne et que par un heureux hasard de conséquences, j’ai un accès plus ou moins illimité à la chambre (vide) qui nous sépare. Qui a parlé de m’enregistrer « respirer fort»  et de le diffuser la nuit dans la chambre d’à côté? Pas moi, en tout cas!

La chanson. J’ai récemment, à l’aide de quelques myriades de points et de quelques euros pour lesquels je remercie encore mon pôpa favori (puisse son chemin être pavé de fleurs toussa toussa) d’un HTC Touch Diamond. Je rejoins ainsi la longue liste des geeks qui peuvent surfer sur le net avec leur téléphone portable depuis (rayer les mentions inutiles) leur lit, leur amphi (mais c’est un peu comme leur lit), leur <insérez-ici un transport en commun. Non, vélib n’est pas un transport en commun!>, leur hôtel romain (référence needed), escapades Sarregueminoises futures, …

Le reste. Les ateliers Ariane. Séminaire 1 : Pipeau. Je n’ai qu’un lien à donner, qui est le site du « cabinet de conseil et de formation»  crée par l’animatrice de ces 3 jours de séminaire (sic) (l’animateur qui l’accompagne, quant à lui, vient de Centrale) « Alter & go : deviens et va»  (bonjour Mme L.C. , si vous lisez cette note après avoir fait une recherche google sur le nom de votre cabinet de conseil et de formation.). Aurais-je osé faire un jeu de mots d’un tel acabit? Probablement. Mais ma version française aurait probablement été lié à la chute de cette blague : « Alter & Go : semer la merde et disparaître pour la journée !»  (to alter = modifier, souvent dans un sens péjoratif, pour altérer la pureté de quelque chose) (aucun jugement de valeur ici, je parle uniquement en terme de jeu de mots). À noter que mon potentiel « cabinet de conseil et de formation»  aurait probablement été moins prisé avec un tel nom, je veux bien le croire. Ces fameux ateliers, qu’y fait-on? Des tours en allumettes les plus hautes possibles, des powerpoint bidons sur des « problèmes complexes à solutions multiples voire inexistantes»  (”Sortant de la prépa où vous avez appris a résoudre des problèmes simples à solution unique, vous allez apprendre à résoudre des problèmes complexes à solutions multiples voire inexistantes” (H.B) – Pawaaaaaa (bis)), on y pratique le Storytelling à tour de bras, dans la joie et dans la bonne humeur (comment le tailleur de pierres qui bâtit des cathédrales ira plus loin que le tailleur de pierres qui casse des cailloux, comment le gamin qu’on a habitué aux félicitations pour ses premiers gribouillages perçoit la rouste qu’il se prend quand il revient à la maison avec un 4 sur son bulletin, même s’il a des 17 à côté, et comment la culture de l’erreur est mauvaise en France par rapport à celle des États-Unis où il vaut toujours mieux avoir un panel de projets qui ont échoués sur son CV, comment Walter Elias a fait le tour des 14 millions de banques américaines avant de trouver à financer son 1er parc et comment J.K. Rowling a fait la tournée des éditeurs pour publier Harry potter, comment le 1er Apple il était moche et comment le développeur de Buisness Objects il est malin, etc, etc, etc.). Je crois que j’ai bien réussi a rendre l’impression des ateliers Ariane : J’en parle depuis un long paragraphe, vous avez compris un certain nombre de faits mais pas vraiment ce que c’était. Ben si c’est bel et bien le cas, alors j’ai réussi, puisque c’est ce que je pense. Mais peut-être que ça m’aidera a définir mon « projet professionnel» . Dans la joie, la bonne humeur, la dynamique, l’énergie et la synergie, et tout le tralala. Si vous savez ce qu’est un tonnement, contactez-moi au plus vite, j’ai une note des tonnements à rédiger dans les plus brefs délais. Pour info, mon projet enjeu sera sur la Réalité Augmentée (cf Wiki aussi est votre ami)

Bon, bon, suffisamment de temps passé sur ce post. Puis je peux pas tout raconter non plus, faut pas déconner^^.

A la prochaine !

GPA
Gentil Première Année. Sur le même principe, on construit les mots GDA et GTA

Copiaule

Partageant la piaule. Sur le même principe, on construit le mot copine

HTC Touch Diamond

l’Iphone, mais en bien.

vélib

Pour les non-parisiens, Vélib est… (résister au jeu de mots sur les pédales…) trouvable par google

Sarreguemines

Joli port de pêche du « cinq sept» , très pittoresque, à fortiori quand on considère l’absence de mer en Moselle (mais pas l’absence de grand-mères)

powerpoint

En français « Le pouvoir du point» , une apologie du bon usage de la ponctuation dans la langue française. Trouvable dans toutes les bonnes librairies. À moins que ce ne soit ça

Walter Elias

Prénom complet de celui que vous connaissez sûrement sous le plus simple prénom de Walt.

Buisness Objects

GETA. Si vous trouvez une bonne définition, donnez-la moi, je sais pas non plus ce que c’est.

Yatta !

Jeudi 2 octobre 2008

« Yatta»  -  Ecrit et interprété par Happa-tai (はっぱ隊), la « brigade des feuilles» (source Wiki). Voir impérativement la vidéo !

Bonjour bonjour !

Tout ce préambule musical pour dire que j’ai commencé le japonnais (mais pour répondre directement à ceux qui se poseraient la question : non, pas avec la prof en question). Bon, sur 1h30, on a fait la vidéo n°1 avec Lao, indien, stagiaire dans la compagnie d’électricité de Tokyo qui dit bonjour tout le monde, puis on a fait séances de questions/réponses (Anata wa Pari chûô kôka daigaku no Sensei deska? -Iié, watashi wa Pari chûô kôka daigaku no gakusei desu. Anata wa doitsugo no gakusei deska? ) et on a fini par  あいうえお (et j’avais de l’avance, c’étaient les seuls que je connaissait déja :p). La prof est sympa, elle a juste tendance à pas comprendre le concept de sens d’utilisation pour une télécommande mais on lui en veut pas.

Pour le reste, préparation active du Killer, a savoir constitution du clan, élaboration des process usuels (comment toquer a une porte entre membre du clan pour se reconnaitre, etc), craftation des armes (ambiance 1001 nuits : croissants de lune a envoyer, cimeterre en papier, dagues et autres joyeusetés), la forêt amazonienne en prend un coup. Ça commence dans 2 semaines.

Merde, ça manque je jeux de mots pourris, tout ça…

Bon, ben y aura double dose la prochaine fois, quand j’aurai la verve plus vive.

++,

Moi

… And I’m still alive !

Samedi 27 septembre 2008

#Set verbose output : true;


« Still Alive»  – De « Portal»  – Ecrit par Jonathan Coulton – Interprété par Ellen McLain

Une nouvelle semaine dans la trépidante vie de Joachim / Yoyo / Jojo / Bloup / Ewj / Mario.

Les cours :

Le transfert thermique, c’est chaud.

(Ok, je vais me pendre)

Nan mais franchement, c’est assez incompréhensible (enfin je dis ça, mais c’est pas comme si j’avais vraiment essayé jusqu’à présent), et pour ce que ça va me servir… (» Vous serez des ingénieurs a culture technique et pas a vernis scientifique!»  (H.B) – Pawaaaaaa) et il est de toute façon évident que les calculs de convection me serviront tous les jours de ma vie future de centralien.

Mathématiques : Analyse

Deux ans de prépa en ethnologie ne m’ont pas préparé à partir à la rencontre des tribus qu’on y rencontre. En particulier la fameuse tribu des « réducteur prise de têtes» , j’ai nommé la tribu borélienne. Et c-c-c’est sans pa-pa-parler des inté-té-tégrales du Bè-bègue. La vitesse du cours et les notions supposées connues ont été adaptées avec grand succès aux MP*, majoritaires entre les murs de l’amphi. Les autres peuvent quand même aller suivre les « cours de remise à niveau»  (genre on doit tellement être des quiches qu’en sortant de prépa, il faut nous « remettre à niveau» ) du club math, organisé par les p2010 motivés. Peut-être même que j’y irai. (oupah)

Systèmes d’information

En 1ère / Terminale, SI, c’était Sciences de l’ingénieur. En prépa, c’était Sciences Industrielles. Maintenant, c’est Systèmes d’Information. Où en d’autres termes, apprenez à faire des requêtes sur Base de Données mais sur du papier, sans Base de données. Et que des SELECT, le reste c’est trop compliqué. Quelque part, ça fait du bien de voir que je suis plus ou moins (merci Marsu) autodidacte en SQL, et que j’ai réinventé la roue et compris moi-même les bonnes pratiques du SQL sans avoir lu de doc à ce sujet. Maintenant, j’ai un poly de 100 pages pour m’apprendre ce que j’ai déjà compris tout seul^^ (j’exagère, les 100 pages sont pas là dessus). Mis à part ça, le prof est relativement sympa, il nous ressort ses « perles du Web»  en guise de récré au milieu du cours et il dit ce qu’on pense tous (» Je sais que votre principale préoccupation c’est de savoir quels cours vous allez sécher.» ). PC pas encore testé, y avait pas de place, ils avaient boulettisé et y avait pas assez de profs de petites classes. Et comme mon corps m’a fermement interdit de passer 3h de suite dans un amphi ou j’ai pas de place pour les jambes, on va compter que je rattraperai. De toute façon, le prof est cool avec ça, il veut juste qu’on passe à bosser sur cette matière un temps équivalent à celui noté dans nos EdT, ni moins, ni, chose surprenante, plus.

Gestion d’Entreprises

Pas eu de cours depuis le dernier post. Par contre, j’ai vu que le « cas»  à lire pour lundi fait 40 pages en tout. Youpi tralala !

Assoces :

Mais quelles assoces ont l’honneur (oupah ^^) d’être fréquenté par votre hôte ?

La guilde, et ses 7 secteurs : Petits jeux, JdR, JdPS, DDR, Killer, JdCC, JdF (qui a dit JMEF?). Les petits jeux c’est les jeux courts souvent avec des cartes éditées pour l’occasion, et des règles plus ou moins fumées. Pour n’en citer que quelques-uns, que je vous laisserai googler pour plus d’infos : Lunch Money, Elixir, Loup garou, Wanted, Fantasy, Carcassonne, Guillotine, Service compris, Quarto, Abalone (une demi-douzaine de plateaux pour ce jeux et un nombre conséquent de billes ont spawné devant le local de la guilde récemment, on ne sait toujours pas qui est le gentil bienfaiteur). Le JdR, c’est le jeu de rôles. INS, c’est bien, mais c’ets le mal. Alors qu’MV, c’est mal mais c’est le bien. JdPS = Jeux de Plateaux Stratégiques. En particulier le go (tellement de jeux de mots foireux à faire sur ce mot que j’en ferai pas). DDR means Dance Dance Revolution. Suant, mais bien. Je me fais entraîner par mon parrain, enfin quand il fait pas des blagues de merdes ou des 1337-mots croisés. Killer : Jeu paranoïaque où tout le monde doit tuer tout le monde avec des vraies armes en vrai papier (le meilleur papier pour crafter une épée, c’est le papier kraft, bien entendu). JdCC : Jeu de cartes à collectionner. Pas trop mon truc. JdF : Jeux de figurines : Prépare ton ruban pour savoir si l’ennemi t’attaque a 7.5 cm ou 8 cm, ça change tout…

VIA. VIA et ses perms où tu règle le wifi et que tu enregistre les adresses MAC de tous ceux qui reçoivent leur ordi. VIA et ses serveurs sous linux et sous la clim. VIA et ses switchs qu’on change pour des routeurs « sauvés des eaux»  a 2h du mat pour pas faire chier les gens. VIA et Wanda, l’imprimante réseau, qui « marchera bientôt»  (la légende dit qu’en février dernier, elle « marchera»  déjà « bientôt). VIA et Webase, super site dont il faut rebooter le serveur toutes les heures. VIA et ses supers licences pour tous les produits Microsoft. Sauf la suite Office. Mais c’est aussi VIA, et ses formation, on t’apprend à devenir un vrai geek. VIA et ses tas de gens sympas. VIA et le regard humble (oupah) des gens à qui tu viens de sauver l’ordi du Blue/Red (Pokémon pawa) Screen of Death. VIA, c’est bien !

Les ELFIC, (Evénements Ludiques sur le Fantastique et l’Imaginaire à Centrale) (castor junior-powaaa). Pas grand chose pour l’instant mais ce sera sûrement génial.

Le PI (Piston Informations). Le journal de Centrale. Hebdomadaire paraissant toutes les semaines avec environ 7 jours entre chaque parution tous les jeudis. Tout le monde peut envoyer ses articles, mais ce qui est fun, c’ets de venir squatter pour le bouclage, le mercredi soir. Enfin je suis pas encore resté jusqu’à l’impression, vers « beaucoup trop»  du matin, mais le squattage du PI, c’ets marrant. En plus, on peut dire des conneries qui paraîtront dans le journal. Mais faut quand même pas trop flooder.

Bon, je crois que je m’égare un peu, il est temps de finir le post, j’aurais toujours l’occasion de parler d’autres trucs une autre fois (la super phrase de la mort)

Ainsi s’achève le corps de mon 3e post. Place aux définitions

H.B.
1) Nom des crayons pas trop gras mais pas trop secs.
2) Hervé Biausser
3) Horrible Brocoli
4) Hobiwan Benoki

Convection

Mot composé, et c’est notable, de « Vection» . Mode de transfert de la chaleur (et oui, la chaleur est in et suit les dernières tendances fashion)

Analyse

Mot composé, et c’est notable, de « Yse» . Domaine des mathématiques qui étudie… des tas de choses pas forcement intéressantes. Avec plein de théorèmes horribles, de définitions pointilleuses et de cas particuliers quand x = 0

MP*

Groupement bizarroïde de gens qui préfèrent les maths à la vie en général. On peut en guérir quasiment entièrement, mais l’expression d’incompréhension face à ce bas-peuple qui a réussi les concours sans avoir abordé les « espaces hermitiens»  reste souvent à vie.

Oupah

De « Ou pas!» , interjection que l’on rajoute à la fin d’une phrase intéressante… oupah. Équivalent français des Not jokes

Spawner

De « to spawn» , « frayer» . Apparaître de nulle part, fréquemment utiliser pour désigner les ennemis dans les jeux qui peuvent être infiniment nombreux si on se donne la peine de les tuer

#Set verbose output : true;

Façon pseudo-programmative de dire que je vais parler beaucoup. Mais si vous en êtes arrivés là, c’est que ça vous a pas trop dérangé… Merci d’être encore là, sans vous, je ne serai pas autant lu :p

See you next time

Sous le soleil de Châtenay

Mardi 23 septembre 2008

Quoi de neuf depuis mon dernier post?

Bon ben allons-y. Après un Week-End chargé en émotions (comprendre en oyakodon, en Uncharted : Drake’s Fortune et autres festivités équivalentes), me revoila reparti sur le campus. Hier soir, donc, soirée « petits jeux»  offerte par la guilde, l’assoce de jeux en tous genres du coin. Au programme : du DDR, du loup-garou et du Re-DDR sur un sol moins glissant ou j’ai découvert quelques chansons/pistes marrantes, comme la piste de Yatta qu’il faut faire en tournant sur soi même, donc en tournant aussi par la même occasion le dos à l’écran.

Ce matin, amphi d’ « Algo/Progra»  où l’on nous dispatche en groupes de niveau pour coder plus efficacement… du python. 20 questions, auto-correction. J’ai eu 18 parce que je sais pas calculer de tête la complexité d’un calcul ni que les arbres binaires sont utilisés dans les algorithmes de tri.

Ça m’a tout de même permis d’intégrer avec brio le groupe des meilleurs où on ne lit PAS le poly : Notre chargé de PC (Petites Classes, pas Personnal computer ni Parti Commu… Oubliez ça) est un type sympa, marrant et efficace qui préfère répondre en python qu’on parlant (» Q : Comment on installe Python sous windows?»  R : for i in range(30): print « Installez Debian»  ) nous a fait un résumé du langage python en 30 minutes. Mais c’ets pas sa faute, il avait oublié son chargeur d’ordi portable.  Pour le reste, il va lancer quelques projets de progra qu’on va développer et on sera notés là-dessus sans avoir besoin d’aller au contrôle terminal.

Cet aprèm, changement de programme, c’etait cours de gestion d’entreprise. Après 1h30 de pipea… cours en amphi, cours en petites classes. Au programme : on se réunit en petit groupes formant les secteurs d’une entreprise, on discute puis on simule une réunion de crise. La R&D est prié de taper sur le Marketing qui doit critiquer la direction financière qui doit menacer le secteur industriel qui doit se plaindre à la direction générale qui doit accuser la R&D. Que du bonheur. En plus faut préparer les cours à l’avance.

Pour le reste, première réunion de bureau (RdB, Reudeub) ELFIC, où il paraît qu’on a moyen de les aider tout plein et d’avoir plein de responsabilités facilement (plus facilement qu’avec le gala, par exemple)

Bon, bah, je vous laisse, y a mon copiaule qui voudrait dormir

++